Des donateurs se mobilisent pour acquérir des équipements dédiés aux chirurgies

vendredi 08 juin 2018

Pendant plusieurs mois, ces dévoués donateurs et bénévoles sont allés cogner à diverses portes afin d’amasser les fonds nécessaires à l’achat de ces équipements. Ensemble, ils ont amassé 665 000$ et la Fondation a injecté le reste de la somme nécessaire aux achats totalisant 1,5 million de dollars.


Dr Jocelyn Blanchard (neurochirurgien), Dr Gaétan Langlois (orthopédiste à la retraite) André Lortie directeur adjoint à la Direction des services professionnels du CIUSSSE-CHUS, Yolande Houle, instigatrice de la levée de fonds, Nathalie Gagné membre du groupe des 4, Sophie Warren présidente du CA de la Fondation du CHUS lors du point de presse présentant les équipements acquis grâce aux donateurs.

Chaque année en novembre, depuis 9 ans, Yolande Houle participe à l’activité Destination Soleil. Au fil des ans et des participants, des liens et des amitiés se sont tissés. En 2015, lors d’une journée pluvieuse, plusieurs voyageurs se regroupent à l’abri de la pluie pour fraterniser. Mme Houle discute longuement avec Dr Gaétan Langlois, orthopédiste et alors chef du département de chirurgie. Leurs échanges portent sur  la présentation faite la veille  par Dr Langlois, devant tous les voyageurs, sur différents besoins au CHUS. Et c’est ainsi que Yolande Houle devient la bougie d’allumage d’un projet chéri par plusieurs médecins : acquérir une table Jackson et un O’Arm pour faciliter les interventions délicates principalement à la colonne vertébrale.

Rapidement, Yolande Houle s’entoure de Nathalie Gagné, Steve Bergeron et Alain Patry et ensemble, ils deviennent « le groupe des quatre ».  À partir du printemps 2016, ce groupe se donne comme mission d’amasser les sommes nécessaires à l’acquisition des deux appareils valant 1,5 million de dollars dédiés aux chirurgies spinales pratiquées par les orthopédistes et les neurochirurgiens. Depuis mars, les docteurs Bernard Larue (orthopédiste) et Jocelyn Blanchard (neurochirurgien) utilisent régulièrement ces équipements au bloc opératoire. Les deux médecins sont unanimes; les appareils diminuent les risques de complications en plus de servir à l’enseignement auprès des chirurgiens en formation.

La table Jackson, comme son nom l’indique, est une table opératoire en carbone permettant de laisser passer les rayons X. Moins large que les tables opératoires habituelles, elle est beaucoup plus ergonomique et permet ainsi aux médecins pratiquant des interventions pendant de longues heures sur les patients, d’être plus près de ces derniers facilitant donc leur mouvement et leur travail délicat souvent près de la moelle épinière.  Comme la table bascule à 360 degrés, l’équipe médicale n’a pas à effectuer de  manipulations pour déplacer le patient pour avoir accès à sa colonne ou à ses vertèbres.

Le O’Arm lui est un appareil de tomodensitométrie, soit l’une des meilleures techniques d’imagerie médicale. L’appareil utilise une source de rayons X similaire aux radiographies ordinaires, mais qui tourne autour du patient. Les informations obtenues sont traitées par un ordinateur puissant qui permet de produire des images très précises  en temps réel pendant la chirurgie du patient. Les images, combinées au système de neuronavigation, permettent de reconstruire un modèle tridimensionnel (3D) de la zone à opérer. Ainsi, les médecins peuvent voir avec une plus grande précision l’endroit où poser leur vis par exemple. 


Fichiers complémentaires
COMMUNIQUÉ_DE_PRESSE_JACKSON_OARM__VF.pdf131 K
<< Retour à la liste des nouvelles