Rencontre avec Alain Lemaire, grand ambassadeur

mercredi 26 février 2020

Le cofondateur de Cascades carbure au partage et à la générosité, des valeurs qui lui ont été inculquées très jeune par ses parents et se reflètent dans sa façon de gérer son entreprise autant que dans son implication sociale.



Selon M. Lemaire, quand on agit comme ambassadeur, il faut être prêt à solliciter son réseau et aller chercher de l’engagement. « C’est un rôle exigeant, mais j’y crois. Je suis convaincu qu’avoir dans sa région une fondation active et saine et un centre de santé comme le CHUS a un impact direct sur la qualité et l’espérance de vie des gens. Un milieu dynamique, soutenu par sa communauté, ça intéresse des chercheurs et des médecins, et c’est directement bénéfique pour les gens. »

Lorsqu’on lui demande de nous faire part d’une réalisation personnelle dont il est fier au sein de la Fondation, c’est sans hésitation que cet homme d’affaires aguerri mentionne le tournoi de golf. « C’est un événement-bénéfice remarquable qui a su se renouveler. Quand j’ai eu l’idée d’offrir à l’encan des repas gastronomiques chez moi, en présence de gens d’affaires, la Fondation a accueilli l’idée. Je ne savais pas qu’au fil des ans cela rapporterait des centaines de milliers de dollars à la Fondation. Je suis heureux de savoir que la qualité des soins de santé a pu être améliorée, entre autres, grâce à cela. »

Homme d’équipe pour qui la reconnaissance du travail des autres est un incontournable, M. Lemaire admire tout particulièrement les personnes qui s’investissent corps et âme dans une cause. « La contribution financière des donateurs est importante, mais aucun événement, aucune réalisation ne serait possible sans les bénévoles. J’ai énormément de respect pour des personnes dynamiques et fonceuses comme M. Héroux et M. Carignan, par exemple, les coprésidents du comité organisateur du tournoi de golf. »

Son souhait pour l’avenir de la Fondation? « Que la population soit informée de toutes les grandes et belles actions qui sont réalisées par un petit groupe d’individus engagés.»  


Fichiers complémentaires
Portrait_Alain_Lemaire.pdf191 K
<< Retour à la liste des nouvelles